Accueil Médias Presse écrite Encore une rentée scolaire râtée!

Encore une rentée scolaire râtée!

23
0
PARTAGER

Le verdict est tombé la rentrée scolaire cette année se fait en sept septembre et l’enseignement sera rapidement opérationnel !Une rentrée spéciale tant convoitée par les parents et les enseignants qui aspiraient un réel changement . L’espoir était grand les attentes aussi , cependant la déception comme à l’accoutumée était au rendez –vous . Tous les concernés attendaient avec impatience que le ministre de l’éducation insufflera au système éducatif défaillant un nouvel élan pour qu’il puisse entrer dans une nouvelle ère .

Un mois écoulé, les élèves de la cinquième et la sixième année primaire n’ont toujours pas eu de manuels scolaires hormis une minorité .Idem pour l’enseignant qui n’a reçu ni le manuel ni le guide pédagogique, documents incontournables pour l’enseignement .Même les inspecteurs à qui échoit le rôle de médiateurs entre le ministère et les enseignants sont désinformés. Ils ne fournissent aucune réponse claire aux enseignants à propos du programme .C’est aberrant !

La surprise c’est qu’en consultant le nouveau livre de l’élève des niveaux cités auparavant , l’enseignant s’est retrouvé avec un programme très allégé : six séquences au lieu de douze ! une aubaine pour cette promotion et les prochaines .  En revanche les victimes de l’ancien programme défectueux , ont peiné tellement il était long et indigeste .Les enseignants ont beau dire que la qualité qui prime et non la quantité mais en vain.Par ailleurs  ils attendaient aussi qu’on introduise des activités ludiqes ,des jeux  pour égayer nos classes et en faire un endroit propice pour la quête du savoir et son assimilation.

Une situation déplorable, toute une génération a été sacrifiée et les responsables déclinent l’échec et la déperdition scolaire uniquement à l’enseignant « le bouc émissaire ». C’est lui qui s’absentait, qui n’apportait aucune valeur ajoutée ,qui s’opposait au progrès ,qui est dépourvu du scrupule professionnel , c’est lui le retardataire , le fainéant l’insoucieux .Bref c’est lui le responsable de tous les maux de l’enseignement ,un stéréotype accentué par les responsables et les médias .IL est désolant de voir un système imputer ses crises à l’enseignant alors qu’elles sont inhérentes à plusieurs facteurs .

Au lieu de le consulter comme étant homme de terrain , de le valoriser ,de prendre ses remarques et ses suggestions en considération on le pointe du doigt tout en le discréditant .Les parents aussi , avec tout ce qu’évoquent les médias deviennent de plus en plus exigeants, sceptiques quant à son rendement . Ils réclament les droits de leurs progénitures , chose tout à fait appréciable mais malheureusement ils n’assument pas leur part de responsabilité .Le suivi permanent de leur progéniture est quasi inexistant . On reproche à l’enseignant son absentéisme pour quelques jours alors que les parents sont absents tout au long de l’année .

Concernant la mesure phare prise par le ministère en l’occurrence la rénovation et l’entretien matériel de l’école marocaine,  les enseignants et les élèves avaient hâte de voir les changements qu’a subis l’école néanmoins ils se sont heurtés à une réalité écœurante : revêtement mural splendide des façades des écoles avec des classes dans un état lamentable .

Il ne faut surtout pas se leurrer l’amélioration de la qualité de l’apprentissage de nos enfants passe de prime à bord par une réforme non bâclée ( enseignement contractuel) qui s’attaque au fond et non pas à la forme, par aussi une vision stratégique . Engager en outre  une commission d’inspection aux professeurs dès la première semaine de la rentrée scolaire n’est pas gage d’efficacité . Il incombe aussi de mettre l’enseignant sur un piédestal , lui faire confiance   pour qu’il puisse jouir de son ancienne réputation car la situation alarmante de notre enseignement l’entraînera sans ambiguité sur une pente facile à descendre ,dure à remonter .

Keltoume Boutte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here