Accueil Activités MPM Les Igoudars d’IKOUNKA, un site historique à découvrir

Les Igoudars d’IKOUNKA, un site historique à découvrir

0
PARTAGER

IKOUNKA se dévoile, le 12 et 13 mai, lors de la deuxième édition du forum provincial TAWSNA.

Perché sur une montagne, le village d’IKOUNKA veille sur la plaine et les montagnes avoisinantes d’IMI MEQORN, une région de la province d’Ait Baha, située au sud-est de la ville d’Agadir. Aussi ancienne que le paysage lui-même,  cette région a décidé de raconter son histoire et d’exposer son patrimoine durant deux jours à travers une manifestation scientifique organisée par le réseau des associations d’AZILAL IKOUNKA. A cette manifestation ont pris part le président de la Commune Territoriale IMIMQOURNE et une pléiade de professeurs universitaires accompagnés des MPMistes, jeunes étudiants du master MPM,  qui, à chaque fois qu’ils participent à une caravane des médias, saisissent l’occasion pour exhiber leurs talents de spécialistes de l’information.

Pour mettre en exergue son héritage culturel, le forumTAWESNA a choisi le thème « médias et patrimoine » dans le but de mettre la lumière sur le passé de ce site somptueux et témoin d’une civilisation lointaine, qui a su tenir tête aux multiples vents de changements. Voulant réanimer cet espace et faire tomber les rideaux de l’oubli qui l’engloutit, la confédération des associations d’AZILAL IKOUNKA a  invité des enseignants chercheurs de l’université Ibn Zohr à animer une table ronde pour discuté la dialectique Médias-patrimoine.

 Parmi les professeurs qui ont intervenu lors de ce forum M. OMAR ABDOUH, le coordinateur du master métiers et pratiques des médias et qui a mis l’accent sur le rôle des médias dans la promotion du patrimoine culturel. M.   ABDERAHIM JANATI, spécialiste de la constitution a centré  son intervention sur la nécessité pour les collectivités locale de mettre à l’épreuve les textes de la constitution marocaine de 2011, relatifs à la régionalisation avancée, et ce pour une bonne gestion des territoires. M. NAJEM BENHAMOU, quant à lui, il s’est exprimé sur  la représentation des autorités dans la région du Souss et CHTOUKA, en particulier, durant la période allant de 1880 à 1960. Pour sa part, M. ABDSALAM TAYEB a abordé le thème de « L’histoire des premiers habitants du Maroc ainsi que l’origine de la langue» d’un point de vue anthropologique. M. ISMAIL ALAOUI a choisi d’enrichir cette table ronde par des recommandations aux habitants pour préserver leur patrimoine  qui est partie intégrante de leur existence comme il a insisté sur  la valorisation de cet héritage pour le commercialiser à l’échelle régionale, nationale et même internationale.   M. Abdeljalil IDRISSI  a enrichi le débat par une approche linguistique et a souligné l’importance et la diversité de la langue Amazighe.

En parallèle avec cette table ronde, d’autres activités ont été organisées et surtout durant le premier jour à savoir  une exposition de divers produits d’antiquité, ainsi que la programmation de deux ateliers et une soirée artistique.

Les Igoudars d’AZILAL IKOUNKA, cette fierté pour la région d’Ait Baha et de la région du Souss toute entière, ont bien mérité une telle célébration.

FATIMA EL MOURAILLE
MPM6 – FLSH Ibn Zohr
Agadir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here