Accueil Gallerie La conférence de la leçon inaugurale du MPM promotion7

La conférence de la leçon inaugurale du MPM promotion7

0
PARTAGER

Dans le cadre de la tradition du Master spécialisé Métiers et pratiques des Médias, la leçon inaugurale de cette année est marquée par la présence d’une grande personnalité sénégalaise, celle de Monsieur Aliouine Badara Cissé, un homme diplomatique dont le parcours et exceptionnel. La conférence de la leçon est animée autour des relations bilatérales Marroco-Sénégalaises et enjeux africains, en visant à monter le fort aspect dans ces relations et à favoriser la coopération entre les deux pays frères dans différents secteurs.  

Lors de son intervention, le coordinateur du Master MPM, Omar Abdouh a mis en évidence les liens religieux, économiques, culturels, qui unissent les deux pays dans différents domaines, en remerciant M. Alouine Badara Cissé d’avoir accepté l’invitation et d’animer cette séance inoubliable à la faculté des lettres des sciences humaines IBN ZOHR. Il a déclaré, également, que ces relations apporteront ses fruits, non pas seulement maintenant, mais aussi dans le futur. A signaler que Les responsables des deux pays, donnent une grande importance à la coopération bilatérale au niveau de la formation toujours selon M. Omar Abdouh.

M. Aliouine Badara Cissé a commencé cette séance en déclarant que le Maroc et le Sénégal ont toujours les sentiments de la fraternité, et les deux pays manifestent un exemple de coopération Sud-Sud dans différents champs. La relation historique demeure elle-même, et les dirigeants cherche à consolider la position des deux pays non pas au niveau de l’Afrique, mais à l’international. De même, le médiateur sénégalais a considéré le Maroc comme son deuxième pays. Et cette une occasion pour lui d’exprimer son bonheur d’être avec le staff pédagogique du Master Spécialisé Métiers Pratiques des Médias, et d’animer la leçon inaugurale de MPM autour des relations bilatérales entre les deux pays.    

De son coté, Mme. Mariama Kolibali, vice-présidente de l’université de l’entreprise de Dakar, lors de sa communication a salué les efforts effectués par le Maroc, dans le domaine de l’immigration, et de l’intégration des africains au sein de la société marocaine. Elle a évoqué aussi le rôle du Maroc au niveau de la formation, en signalant que les étudiants viennent pour poursuivre leurs études ici, cela permet non pas seulement de former des individus, mais de former toute une communauté. En outre, la formation des jeunes africains est une nécessité, qui vise à produire des profils en relation avec le marché africain. 

Le directeur de LARSLAM, M. Abdeljalil El Idrissi, a signalé dans son intervention l’importance des études sur les relations bilatérales entre les pays, et les étudiants doivent travailler sur ce genre de sujets, afin de les concrétiser. Ceci sera un type d’études qui vise à renforcer d’avantage l’échange culturel entre les pays africains.  D’ailleurs, le directeur de l’ARSLAM a mentionné que le Maroc et le Sénégal ont les mêmes préoccupations au niveau de la formation, c’est une valeur à bénéficier surtout au niveau de la recherche scientifique.

LAHOUCINE BAHAOUI

MPM7  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here