Accueil Evénements La perle du sud vibre aux rythmes des folklores nationaux et internationaux...

La perle du sud vibre aux rythmes des folklores nationaux et internationaux lors de la première édition du FIFTA.

0
PARTAGER

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas au Festival International du Folklore Traditionnel d’Agadir (FIFTA). Dans sa première édition, organisée du 6 au 10 mars courant, chaque soir, le public gadiri assiste à des  danses et prestations  folkloriques  typiques et à chaque fois différentes, reflétant la variété des rythmes, des arts, des traditions et des cultures du monde.

Au théâtre de Verdure, en plein centre de la ville d’Agadir, hier 9 mars, la troisième soirée du festival a été inaugurée par un show magnifique de la danse traditionnelle  »tanoura » représentant le folklore égyptien. Dansant majestueusement aux rythmes d’une musique spirituelle et frissonnante, Abdellah ElMasri a fasciné le public par ses mouvements giratoires avec des tambourins et accessoires vestimentaires fabuleux. Cet art populaire exclusif de l’Egypte, seul pays arabe participant au festival, tire son nom de TANOURA,  l’énorme jupe colorée et lumineuse que porte le danseur lors de sa prestation.

Le deuxième numéro de la soirée a été présenté par la troupe masculine de « Tamkchad de Rogba et des arts populaires ». La troupe marocaine a offert au public soussi de belles danses (Rogba et Slesla) aux rythmes folkloriques propres à la région de Zagora.

Ensuite, le show s’est poursuivi avec la troupe de « Fatima El Haouaria » qui a enflammé la scène par ses superbes chants et danses interprétés aux rythmes de l’art populaire houari.

Comme chaque soirée  avait sa belle surprise, celle d’hier consacrait le retour sur scène pour la seconde fois, de la troupe russe «  Souvenirs de la Russie », par ailleurs, pays invité d’honneur de la première édition de ce  festival.  La charmé l’audience par ses danses folkloriques individuelles et collectives, faisant preuve d’une remarquable symbiose artistique entre ses cinq danseurs. La participation de la troupe russe met en exergue la dimension internationale du jeune festival.

Le dernière présentation inscrite au programme de cette soirée artistique, a été offerte par la troupe de « Gnaoua Souss Agadir », un spectacle orchestré par le mqeddem Allal et le mqeddem Jalilqui qui n’ont pas manqué de faire vibrer  le public aux rythmes de célèbres morceaux du patrimoine gnaoui , « Lalla Aicha » en l’occurrence.

Il reste à dire que le FIFTA, désormais un carrefour international d’arts populaires a permis – et permettra dans l’avenir – aux publics mais aussi aux troupes folkloriques présentes à ce festival de  découvrir et d’apprécier les couleurs folkloriques des autres  pays participants. Et avant la fin de cette troisième soirée folklorique, les organisateurs ont donné rendez-vous au public pour la soirée du lendemain, à la même heure et au même endroit, avec d’autres spectacles et surprises et ont tenu à lui rappeler que la cérémonie de clôture de la première édition du festival, qui aura lieu dimanche soir,  connaîtra la remise des prix aux troupes participantes et rendra hommages à certaines icônes de l’art populaire marocain.

 

Par Hanane@MPM6
Master Métiers et Pratiques des Médias
FLSH UIZ AGADIR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here